top of page

SURMONTER LE BLUES HIVERNAL GRACE A SA MAISON

Nous sommes nombreux à avoir l’impression de « survivre » pendant l’hiver.

Alors qu’il n’est pas encore derrière nous, je vous propose quelques outils pour vous permettre de surmonter le blues hivernal grâce à votre maison.

Vous avez bien lu ! Votre maison est une aide exceptionnelle pour vous permettre de retrouver confort et bien-être.


Tout d’abord, faisons les présentations pour comprendre ce phénomène que l’on appelle « blues hivernal » et découvrir comment vous en séparer sereinement.


Le package de la saison hivernale est complet : la nuit tombe vite, le temps est souvent maussade et quand le soleil est là, c’est tout juste si on arrive à sentir ses rayons sur notre visage et avec tout ça, le moral tombe facilement dans les chaussettes !

Difficile de retrouver de l’énergie durant cette période mais on ne fait pas forcément le rapprochement avec nos intérieurs, et pourtant…

Il est très important de prendre conscience que nous passons beaucoup plus de temps dans nos habitats pendant la saison hivernale que durant n’importe quel autre moment de l’année.

Ce malaise que nous ressentons pendant ce moment de l’année porte le doux nom de « Trouble Affectif Saisonnier », appelé aussi « blues hivernal » ; c’est un réel trouble du comportement qui affecte notre quotidien de l’automne au début du printemps.

Je vous rassure, ce n’est pas une fatalité.

Grâce à quelques astuces simples, vous allez pouvoir prendre soin de vous pour retrouver confort et sérénité.

 

1. Rendez-vous au Nord-Est


Si vous me suivez depuis longtemps, vous savez que je fais souvent référence au Feng Shui. Si c’est la première fois que vous me lisez, vous allez découvrir certains principes de cette médecine ancestrale chinoise qui nous aide à comprendre un peu mieux l’impact de notre environnement sur notre bien-être.

Grâce au Feng Shui, nous allons pouvoir agir dans un endroit particulier de votre habitat, tel un acupuncteur, pour renforcer certaines zones spécifiques.

Si vous avez quelques connaissances en Feng Shui et que vous avez déjà sectorisé votre intérieur, je vous donne rendez-vous dans le secteur Nord-Est, qui correspond à la saison hivernale.

Si vous n’avez pas encore ces connaissances, aucun souci. Je vous propose d’utiliser simplement une boussole ou si vous n’en avez pas, vous pouvez utiliser celle de votre téléphone pour vous dépanner, l’idéal reste quand même une vraie boussole.


Placez-vous au centre de votre habitation puis posez votre boussole sur votre main à plat et regardez la direction du Nord-Est.

La pièce qui se trouve dans cette direction est celle qui est directement concernée par la saison hivernale.

 

Maintenant que vous avez identifié la pièce dans laquelle intervenir, vous allez pouvoir commencer un travail de détachement, d’élimination de tout ce qui est en lien avec la tristesse : des objets, des images ou des photos.

Bien sûr, il est important d’éviter le désordre afin de ne pas surcharger inutilement vos pensées.


On évitera également l’excès de bois, dans le mobilier par exemple. Si vous avez beaucoup de meubles en bois ou beaucoup de plantes, l’idée va être d’alléger cette zone car le bois n’est pas bénéfique pour cette zone. Attention, alléger ne veut pas dire supprimer ; c’est important qu’il soit là mais en petite quantité.


2. Votre chambre, votre refuge


La chambre porte en elle la symbolique du « moi le plus profond », logique me direz-vous. C’est donc dans votre chambre que vous allez pouvoir porter votre attention car la période hivernale est la saison de l’introspection, à l’image de la nature qui rentre en elle-même avant de renaître au printemps.



Nous avons un plus grand besoin d’isolement, de se recharger, quoi de plus efficace que le sommeil ?

Voici quelques conseils pour y parvenir :

  • Eliminer le désordre de la chambre

  • Eveiller vos sens par le toucher, l’odeur ou même la vue pour créer une oasis personnelle, une passerelle vers le sommeil

  • Choisir une luminosité douce, bienveillante

  • Eliminer tout ce qui est électronique (ordinateur, téléphone, etc.)

Vous devez arriver dans un espace de repos et de détente.


3. Ma maison est un prolongement de moi-même

La troisième astuce consiste à regarder votre maison dans son ensemble.

Votre maison va vous aider à surmonter le blues hivernal en vous permettant de prendre soin de vous, car elle est le refuge de votre âme.

Lorsque vous rentrez après une grosse journée, quelles sont vos pensées ?

Lorsque vous regardez dans le miroir, avez-vous des pensées bienveillantes envers vous ? envers qui vous êtes ? envers votre travail, vos activités, vos projets ?

Quelles sont vos pensées envers les personnes qui partagent votre intérieur ?

 

Vos réponses vont agir sur votre âme car rappelez-vous : nous sommes dans une période d’introspection mais il est indispensable d’avoir un regard bienveillant sur vous-même.


Je vous invite donc à vous tourner vers la méditation ou l’utilisation d’un journal personnel afin de créer ce refuge pour vos pensées.

Vous serez libre de les déposer sur le papier car elles sont importantes, même si elles ne sont pas toujours positives, elles existent et il est primordial de les reconnaître ; ainsi, lorsque vous aurez déposé vos pensées, vous pourrez en créer de nouvelles.

 

Prendre soin de son âme c’est aussi prendre soin de ses amis.

On l’a vu plus haut, durant cette période hivernale, il est naturel de vouloir s’isoler, l’envie de sortir est aux abonnés absents mais un moyen de prendre soin de soi et de ne pas succomber au blues hivernal, est de se tourner vers ceux qui comptent pour nous, vers nos amis.

Nul besoin de vous lancer dans des activités en grande pompe, juste revenir à l’essentiel :

-          Leur écrire un petit mot

-          Les appeler pour prendre le temps de discuter

-          Leur proposer un moment de qualité avec eux


4. Et mon corps dans l'histoire ?


Ce n’est pas parce que le rythme ralentit qu’il faut être totalement inactif, au contraire ; il convient d’adapter notre activité physique car même si elle varie d’une personne à l’autre, elle est indispensable pour chacun.


En ce moment, j’aime particulièrement marcher en pleine nature.

Je suis quelqu’un de très sportif mais actuellement, je n’en ressens pas le besoin ; mon corps me fait passer le message qu’il a besoin de repos. J’ai donc décidé d’accepter ce besoin de douceur avec bienveillance et de m’adapter.

Le fait de marcher en pleine nature apporte un réel bénéfice sur les capacités respiratoires et permet de relâcher les pensées.

 

Si la météo n’est pas clémente ou si vous n’appréciez pas particulièrement la marche en pleine nature, vous pouvez vous orienter vers les massages ou les étirements.

Cette routine peut être mise en place dès le matin que ce soit dans votre lit ou sur un tapis de yoga et participer à entretenir votre moral et le mouvement qui est en vous.

 

Concernant le massage, il peut se faire avec un partenaire ou de façon encore plus simple ; par exemple, le soir, lorsque je me démaquille, je complète toujours mon démaquillage par un massage du visage pour me détendre et me relâcher.

Être dans le mouvement tout en respectant votre humeur.

 

Créer du confort et de la sérénité durant la saison hivernale est à la portée de chacun.

Toutefois, je tiens à insister sur le fait que parfois, malgré ces astuces, malgré tout ce que nous pouvons faire, le blues hivernal prend trop de place et se fait sentir de façon plus intense. Il ne faut surtout pas négliger l’importance de consulter un médecin ou un thérapeute qui pourra vous aider à surmonter cette période.

 

Si vous avez des questions, ou d’autres astuces qui vous ont aidés, les commentaires sont à vous !

 

Prenez soin de vous.

A très vite pour de nouvelles aventures bien-être.

Eve

4 vues0 commentaire

Comments


bottom of page