top of page

Devenir déco thérapeute: mon histoire

Dernière mise à jour : 21 mars

Je vous retrouve pour un format un peu inédit puisque je vais vous raconter mon histoire, ce qui m’a amenée à la création d’Etoile d’intérieur, de mon métier de déco thérapeute et psycho énergéticienne.

Cette transformation intérieure me tient vraiment à cœur, non pas parce qu’elle me concerne mais parce que je la considère comme un cadeau que je souhaite partager et transmettre aux autres avec un simple message : c’est possible !



Certains ou certaines d’entre vous cherchent peut-être actuellement à changer leur vie, et je vous assure que vous pouvez découvrir en vous les ressources pour entreprendre cette transformation.

 

Quoi de plus déstabilisant que le point zéro ?

Vous savez, ce moment où on a l’impression que tout s’effondre autour de nous ; que notre confiance personnelle est totalement ébranlée, qu’on n’arrive plus à avoir de perspectives que ce soit dans le domaine professionnel ou personnel.

Nous sommes pris d’une profonde envie d’isolement, avec une certaine difficulté à ressentir de la joie, à savoir où est notre place.

Et en fait, pourquoi je suis là ?

Qu’est ce que j’ai à donner, à offrir ?

 

Aussi inconfortable que soit le point zéro, il est en même temps extrêmement formateur.

L’expérience est la meilleure école.

 

Lorsque j’y ai été confrontée, j’avais trois enfants et mon dernier avait moins de 6 mois.

Certains l’ont appelé baby blues mais je ne l’ai pas du tout perçu ainsi.

C’était bel et bien un point zéro, un tournant dans ma vie où j’ai dû me poser la question :

« qu’est ce que je fais maintenant ? ».

 

Quelques années auparavant j’ai vécu un deuil d’une grande violence : deux personnes proches sont décédées subitement laissant un vide immense.

Je n’ai pas pu faire mon deuil complètement et mon point zéro a fini par prendre toute la place, comme si mon corps et mon esprit me disaient « stop ! il va falloir prendre une décision : soit on commence un vrai travail de guérison et la transformation qui va avec, soit on reste comme ça mais la suite sera toujours plus douloureuse ».

Réellement je ne pouvais plus faire quoi que ce soit, j’étais comme prisonnière de l’instant, c’est ce qui m’a poussée à prendre les choses en main.

 

Vous vous en doutez, j’ai consulté plusieurs thérapeutes qui m’ont accompagnée.

Oui, j’ai été soulagée mais non, je n’étais pas guérie.

Dès l’instant où j’ai pris ma décision, j’ai eu l’impression de sauter dans le vide, que j'appelle « le saut de la foi ».

Imaginez une personne qui a un vertige paralysant (c’est mon cas), imaginez-la devant un précipice dont on ne distingue pas le fond… et bien voilà, vous avez une idée des sensations physiques et émotionnelles qui m’habitaient. C’était mon point zéro.

J’étais bel et bien face à un précipice, à l’inconnu le plus total et le plus effrayant qui soit, mais un retour en arrière était inenvisageable pour moi. La seule solution était d’aller de l’avant.


Apprendre à lâcher prise

 

Le plus important mais également le plus compliqué a été de trouver les bonnes personnes pour m’accompagner dans ma chute libre.

Chaque jour qui passait me donnait le sentiment de mourir intérieurement. Je vous l’accorde, cette image est violente mais elle est symboliquement très forte.

Plusieurs fois j’ai pensé ne pas en être capable.

Puisque je n’avais plus le contrôle, il m’a fallu apprendre à lâcher prise.

 

Juste à cet instant, notre mental prend la parole et veut nous faire croire que nous sommes destinés à nous écraser et que l’issue finale est de nous transformer en crêpe... il maîtrise parfaitement le discours !

C’est précisément à cet instant qu'il m'a fallut parler plus fort que lui.




 

Me sentir libre et maître de ma vie

Croyez-le ou non : à partir du moment où j’ai pris conscience de l’état dans lequel j’étais et que j’ai décidé que je ne pouvais plus continuer à entretenir ces choix de vie, ces pensées, je me suis sentie portée, soutenue.

C’était une sensation très étrange mais totalement paisible et sécurisante.

Je venais d’ouvrir une porte. Un nouveau chemin s’offrait à présent à moi, qui allait être une vraie aventure, avec des remises en question chaque jour mais avec tellement de joie car je me savais libre et maître de ma vie.

 

Vous connaissez maintenant l’origine de ma transformation intérieure.

 

Je suis devenue Décoratrice, mais je sentais un déséquilibre

Mon père était maçon, j’ai grandi dans une très belle maison provençale. J’ai toujours été très sensible aux maisons, aujourd’hui encore je garde en mémoire l’odeur des maisons neuves.

Encore imprégnée de tous ces souvenirs, je me suis dirigée vers la décoration d’intérieur, après tout, elle m’attirait depuis toujours :

-          J’adore les intérieurs

-          Je suis créative

-          Je veux aider les personnes à se sentir bien

Cette voie cochait toutes les cases et elle s’inscrivait parfaitement dans ma transformation.

 

Je me suis formée et je suis devenue décoratrice d’intérieur mais je sentais un déséquilibre.

Certaines personnes me demandaient de leur créer une « vitrine », ce n’était pas ce que je voulais offrir aux gens, je sentais qu’il y avait un besoin plus profond mais je ne pouvais pas mettre le doigt dessus.

Quand plusieurs clients m’ont dit qu’ils souhaitaient un projet « qui allait plus loin que la décoration », j’ai compris que mes outils étaient limités et que je devais en trouver d’autres. Là, tout s’est accéléré et les choses se sont mises en place. Je n’ai eu qu’à suivre le mouvement.




 

Un besoin profond lié à l'habitat

C’est ainsi que j’ai découvert le FENG SHUI traditionnel avec l’Ecole de la Boussole.

Je me suis lancée instinctivement dans cette formation alors que je n’en avais absolument jamais entendu parler ; je n’avais même aucune idée de ce que cela allait m’apporter mais c’était cohérent avec ce besoin profond lié à l’habitat.

Une année complète de formation qui m’a tellement apporté !

 

J’ai commencé à appliquer certains principes chez moi. Ils ont aidé mes enfants, ils ont aidé mon couple et même soutenu ma transformation intérieure. J’ai pris conscience que je devais prendre soin de moi et la méditation guidée s’est imposée.

Je me suis simplement inscrite sur une application pour pouvoir profiter de ce rendez-vous avec moi-même pour écouter et lâcher prise.

En parallèle, j’ai ajouté la pratique quotidienne du yoga, mis en place une routine pour avoir un temps de lecture et d’écriture régulier. Toutes ces habitudes m’ont permis de créer une bulle personnelle où je pouvais être seule pour me reconstruire, me nettoyer de tout ce qui me polluait auparavant.

 

J'ai compris que certains endroits de ma maison reflétaient parfaitement ma situation personnelle .

Maintenant que j’apprenais à prendre soin de moi, j’ai commencé à réellement ouvrir les yeux sur ce qui m’entourait et j’ai pris conscience de l’impact que certains tableaux par exemple, avaient sur moi tant physiquement que moralement.

Voilà ma deuxième transformation intérieure !

Comprendre que certains endroits de ma maison reflétaient parfaitement ma situation personnelle.

La priorité était donc de prendre soin de soi pour ensuite prendre soin de son environnement.

 

L'énergétique à cimenté mon parcours et a transformé ma vie.

Tous ces bouleversements intérieurs, m’ont naturellement conduite vers l’énergétique.

Honnêtement, c’était un domaine qui ne m’attirait pas du tout ! Je voulais rester terre à terre, dans le concret avec le développement personnel.

Mais…

J’ai commencé à sentir une connexion avec l’invisible. Là encore des personnes m’ont accompagnée, des thérapeutes, des guides pour m’aider à prendre conscience de mes capacités tout en affirmant mon libre arbitre.

J’ai été rassurée d’entendre « tu n’es pas obligée de le faire mais regarde ce que tu peux faire, car là, tu es en train de devenir qui tu es : toi et non pas l’image de ce que tu veux être ».

Ma guérison est enfin arrivée grâce à ce chemin de transformation et finalement, grâce à ce deuil que j’ai vécu tant d’années auparavant.

 

L’énergétique a transformé ma vie, elle a comme cimenté toutes ces choses que j’avais mises en place depuis mon point zéro. Aujourd’hui je suis devenue une personne que je n’aurais jamais pu imaginer être. J’ai découvert la sérénité, avec tant de joie et de paix.

Si ça peut vous rassurer, bien sûr qu’il y a des moments de remises en question, des besoins de changement mais le plus important du travail est fait.




 

Aujourd’hui je sais qui je suis.

Aujourd’hui je suis déco thérapeute et psycho énergéticienne.

Mais avant tout, je suis moi, bien dans mes baskets et je sais pourquoi je suis là.

Ma mission est d’accompagner ceux qui le souhaitent, dans leur éveil personnel, de les accompagner dans leur transformation intérieure grâce à trois plans ou trois piliers qui m’ont aidée à être qui je suis :

-          Le développement personnel,

-          L’environnement de sa maison avec la décoration et le Feng Shui,

-          L’énergétique.

 

Ces piliers m’ont aidée hier et continuent de me renforcer. Ils définissent à eux seul ce que j'appelle: La Décoration thérapeutique.


Voilà mon histoire, voilà ma transformation.

 

Peut-être que vous qui me lisez, êtes à ce fameux point zéro. Peut-être que vous vous demandez quoi faire pour vous sentir mieux dans votre vie. Peut-être même que vous ne savez pas par où commencer. Je vais donc vous donner trois conseils :

 

C'est le moment de prendre votre décision

Mon premier conseil est de prendre une décision, quelle qu’elle soit, et de l’assumer.

La décision de ne rien changer vous appartient également, il vous suffit d’être en accord avec cela.

Si vous voulez changer, c’est vous qui devez décider de démarrer cette transformation intérieure pour devenir qui vous êtes. La décision d’aller mieux dans votre vie vous appartient, elle prendra beaucoup de vos forces mais vous en donnera tellement plus.

 

Il n'y a pas de transformation, sans transformation personnelle

Mon deuxième conseil est de vous rappeler qu’il ne faut pas vous attendre à des résultats différents en gardant les mêmes habitudes qui ne vous apportaient pas de joie.

Il n’y a pas de transformation sans transformation personnelle.

Tout commence par soi et prendre soin de soi. A vous de choisir le moyen, que ce soit la méditation guidée, le yoga ou encore des exercices physiques, le but étant de vous relier à vous-même.

Apprenez à créer votre bulle de bien-être pour être totalement vous-même, totalement libre de briser les verrous, de lâcher les armes.

 

Se laisser porter par la magie de l'instant

Mon troisième conseil est de vous laisser porter car ce que vous allez vivre est magique !




Vous avez besoin d'aide dans votre transformation intérieure?

Evidemment, Etoile d’intérieur n’est pas loin.

Si vous avez besoin d’un accompagnement sur mesure pour vous accompagner dans votre transformation, c'est par ici

 

 

Vous savez que vous pouvez me poser toutes les questions que vous voulez dans les commentaires, je prends le temps de répondre à chacun d'eux et j’apprécie d’apprendre à mieux vous connaître.



Pour découvrir ma vidéo sur mon histoire personnelle, c'est par ici

 

A très vite pour une nouvelle aventure bien-être.


10 vues0 commentaire

Comments


bottom of page